You are here

Quand le renard prêche (1998)

Rik van Daele Quand le renard prêche
Alexander Schwarz A propos de la version française
Paul Wackers Que des animaux?
Paul Wackers Que pour les enfants?
Alexander Schwarz Que le renard?
Alexander Schwarz Qu’en néerlandais?
Rik van Daele Que le Pays de Reynaert?
Rik van Daele Qu’(in)certitudes?

Quand le renard prêche ... (Reynaert I) est un projet international consacré à Reynaert, organisé par le musée municipal de Lokeren (dr. Rik van Daele), en collaboration avec l'université de Lausanne (prof. dr. Alexander Schwarz), l'université catholique de Nimègue (dr. Paul Wackers) et le vzw Tiecelijn-Reynaert. L'exposition est organisée dans le musée municipal de Lokeren, ville qui a actuellement la présidence du projet intercommunal "Het Land van Reynaert", en l'honneur des 10 ans d'existence du journal Tiecelijn et adresse un clin d'oeil au plus ancien incunable allemand de Reynaert (Lübeck, 1498), qui fête son 500ème anniversaire cette année. Le sous-titre mystérieux de l'exposition (Reynaert I) n'évoque pas essentiellement le premier Reynaert (ou Van den vos Reynaerde), mais annonce également le projet formé pour le début du nouveau millénaire, d'organiser une deuxième exposition, plus conséquente, consacrée à Reynaert et l'idéologie.

A propos de la version française
1998 est l'année du 500ème jubilé d'une traduction parue à Lubeck, qui a fortement influencé l'histoire culturelle allemande. Il s'agit de la traduction en moyen bas-allemand du roman en vers consacré à Reineke Fuchs, écrite en moyen-néerlandais par un certain Hinrec van Alcmaer, dont il ne reste que des fragments. Par l'entremise de Goethe et des dessins de Kaulbach, la tradition narrative renardienne en neérlandais a commencé sa marche à travers le monde. Dans le Waasland belge, où cette histoire se situe essentiellement, une exposition, pour laquelle le journal Tiecelijn a publié 6 articles d'accompagnement, documente cette tradition néerlando-allemande. Le Centre de traduction littéraire de Lausanne profite du jubilé de la traduction Reynke de Vos, afin de rendre accessible la tradition renardienne néerlandaise, tant les textes originaux que les études s'y rapportant, à un public stoppé dans sa chasse au renard par des problèmes de langue. Dans ce contexte, nous renvoyons aussi à la brochure 21 du CTL, Le roman de Reineke (paru en 1994 en langue française), dans laquelle certains de ces textes ont déjà été documentés, à l'occasion du 200ème jubilé du Reineke Fuchs de Goethe. La traduction du néerlandais en français pour le CTL résulte d'une coopération entre l'éditeur, Tanja Weber Rahmy et Philippe Rahmy. Je remercie la Faculté des lettres de l'Université de Lausanne pour son soutien.

Alexander Schwarz